Fête votive du 15 Août
à Fourques

 

Un événement majeur pour tous les fourquésiens

Fourques ne serait pas tout à fait la même sans la grande fête qui, chaque année aux alentours du 15 Août, transforme la ville en un lieu d’activités intenses, de spectacles et de réjouissances.

 

Tout un programme…

Ici, le taureau est toujours roi et les courses taurines les plus diverses sont à l’honneur. A midi, vous pourrez suivre l’Abrivado, un groupe de 4 à 6 taureaux encadré par les chevaux des gardians qui les guident des prés vers les arènes à travers la ville. Le soir, c’est le trajet inverse avec la Bandido, les taureaux retournant des arènes vers leur manade.

Lire la suite...

Et ce n’est pas tout. Pendant les quatre jours et quatre nuits que dure la fête, vous allez vivre un véritable débordement d’énergie créatrice et ludique. Une extraordinaire variété de divertissements, de concours sportifs, de manifestations culturelles, de trophées… dans les arènes, bien sûr, mais aussi dans la rue, dans les cafés, partout où cela est possible… et tout cela se déroule dans la bonne humeur, la musique et les tourbillons de la fête.

taureau de camargue

Programme Fête votive 2018

Tel: 04 90 93 62 27

Fourques dans le Gard

L’âme camarguaise…

Au fil du temps, la fête de Fourques s’est codifiée, s’organisant autour de rites et de rendez-vous incontournables qui voient déferler dans les rues et toujours autour du taureau, la quasi-totalité de la population.

La fête votive de Fourques est une fête camarguaise, proche de la tradition : Fourques a su garder un ancrage profond dans l’aficion camarguaise, dans le taureau de la course libre. Cette résistance identitaire n’était pas simple. Il faut souligner que l’évolution des mœurs, des lois et des règlements, le poids déculturant des normes européennes, l’inconséquence du tourisme, quelques initiatives malheureuses pourraient menacer la dimension culturelle de la bovine et l’organisation des manifestations populaires autour du taureau, dans la rue ou dans les arènes.

Dans ce contexte, Fourques s’accroche à ses traditions, défend ses manifestations, recherche les compromis légaux, et revendique même une place majeure pour sa fête votive d’Août, dans la défense des traditions camarguaises. Les abrivados, les bandidos, les encierros rassemblent des centaines de fourquésiens et d’aficionados régionaux marquant la ferveur d’un peuple pour sa culture.

Sur les Lices, à l’ombre des arènes qui résonnent encore des clameurs passionnelles des courses de Vovo, de Sanglier ou de Goya, quand les taureaux arrivent du Mas Blanc , l’air chaud et lourd d’Août sent le cheval camarguais et la bête noire. La fé di biou rend Fourques frénétique de bonheur.